MANARA MILO

Né en 1945 dans la région de Bolzano en Italie, Maurilio Manara, dit Milo, débute comme assistant sculpteur. En 1969, il signe la série de pockets érotiques “Genius” pour l’éditeur Furio Vanio. De 1971 à 1973 il anime une autre héroïne de la bande dessinée érotique populaire italienne, Jolanda de Almaviva. Femme pirate imaginée par le scénariste Francesco Rubino, Jolanda vit quarante-huit épisodes sous le crayon de Manara. Entre 1973 et 1975, il collabore au journal satirique Telerompo. En 1974, il entre au Corriere dei Piccoli où il dessine, sur des scénarios de Milo Milani, la série “La Parola alla giuira” (“La Parole aux jurés”). En 1976, sur un scénario de Silviero Pisu, il adapte “Lo Scimmiotto” pour le mensuel Alter-Linus, proposé en France partiellement dans Charlie Mensuel, puis en album par Dargaud sous le titre “Le Singe”. Il dessine pour l’Histoire de France, puis les Grandes Découvertes chez Larousse en France, et pour l’Histoire de l’Italie chez Mondadori. Pour La Cepim il anime “L’homme des neiges” en 1978. La même année, il entre chez Casterman où il débute les aventures de Giuseppe Bergman dans (À Suivre). En 1982, il publie “Quatre doigts, l’homme de papier”, dans Pilote. Il connaît le succès international à partir de 1983 avec la réalisation d’histoires érotiques pour Playmen en Italie et L’Écho des Savanes en France. Il crée “le Déclic”, “le Parfum de l’invisible”, “Candide Caméra”, “Rendez-vous fatal”, “Kama-Sutra” en 1997, “Le Piège” en 1998, “Révolution” en 2000, “Piranèse” en 2003, enfin Borgia sur scénarios de Jodorowsky à partir de 2004. Pour Casterman, il dessine “L’Été indien”, sur un scénario de Pratt, puis “El Gaucho”. Avec le concours de Federico Fellini il publie “Voyage à Tulum” et “le Voyage de G. Mastorna”. En 1991, sur un scénario d’Enzo Biagi, il réalise “Christophe Colomb” pour Mondadori puis Magic-Strip en France. Pour les Humanoïdes Associés qui rééditent en couleur Giuseppe Bergman, il signe “Gulliveriana” en 1996, “La Métamorphose de Lucius” en 1999. On lui doit aussi de nombreuses illustrations dans les magazines Glamour et Diva. Plusieurs ouvrages d’illustrations érotiques sont édités en France par Albin Michel et Aedena ; ainsi que “Miel, toute seule, la nuit”, “L’Oiseau Soleil”, “l’Œil rouge” chez Magic-Strip, “Aphrodite” de Pierre Louÿs aux Humanoïdes Associés et “Le Feu aux entrailles” de Pedro Almodovar aux éditions La Sirène. Influencé à ses débuts par Moebius, Manara s’est libéré de son modèle, proposant un dessin clair et réaliste d’une grande lisibilité. Il est aujourd’hui le dessinateur italien le plus connu à travers le monde, après son maître Hugo Pratt. Depuis 2008, le label Drugstore du groupe Glénat réédite l’ensemble des récits érotiques de Manara dont certains bénéficient d’une mise en couleur.

1-22 sur 22 produits affichés