MESSALINA – Acte 2, Le sexe et le glaive

MESSALINA – Acte 2, Le sexe et le glaive

MITTON Jean-Yves

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à noter ce titre)
Loading...


Ange Tag(s) : AventureHistorique
Format : 215*305 Reliure : Cartonné couleur 48 pages Référence : 019980

Non disponible au format physique

Produits de la même série :

Synopsis


Simon le Magicien est à la mode. Ce vieux mage guérisseur, prophète mais aussi noble sophiste comme tous les juifs qui ont fréquenté les écoles grecques et alexandrines, tient toute l’aristocratie romaine entre ses mains du fond de sa discrète villa de campagne grâce à ses onguents, ses prédictions et ses vastes connaissances. Sa table est renommée, ses conseils habiles et ses danseuses nues très chaudes. Il suffit de bien l’écouter…et de bien le payer. Lors de l’orgie qui suit le banquet, subjugué par Messalina que Silius vient de lui présenter, le Mage désigne Claudius à la jeune fille et lui fait entrevoir qu’un mariage avec cet oncle de Caligula lui serait hautement profitable et assurerait son avenir. Claudius, minable, vient de répudier sa quatrième épouse et noie son célibat et sa promotion temporaire dans les vins épicés tout en recherchant celle qui pourrait la remplacer parmi les invités. Messalina ne veut pas de ce vieillard ivrogne. Mais la prédiction de Simon l’intéresse lorsque le vieux mage lui apprend que Claudius est le successeur désigné par Caligula sur le trône impérial. Le Pouvoir, le seul, le vrai, est là, à portée de cuisse de Messalina. Il lui sera tellement facile de séduire ce boiteux sénile et en manque de tendresse ! Son jeune amant Silius, que le poison du Pouvoir habite aussi, n’y voit aucun inconvénient. Bien au contraire ! Riche mariage de Messalina et de Claudius…mais journées ennuyeuses et tristes nuits en dépit d’orgies frénétiques et de la fortune que le vieillard dispense à sa jeune épouse et à son opportuniste de mère. Heureusement pour Messalina, Silius, que Claudius a pris à son service à la demande de sa jeune épouse, est toujours près d’elle, dans l’ombre, pour assouvir ses désirs qui sont désormais des ordres. Messalina estime alors que la place de son amant n’est pas assez élevée. Aussi lui fait-elle assassiner Polybe l’intendant du Capitole lors d’une nuit chaude afin qu’il prenne sa place. Sans son intendant, Claudius se sent désemparé. D’orgies en cauchemars, la mort rôde dans son Palais et la peur du retour de son neveu Caligula le hante.