Astaroth et Bernadette

Astaroth et Bernadette

COAXENSIS

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 vote(s), moyenne: 4,25 / 5)
Loading...


DynamitePetit Pétard Tag(s) : BDSMFantasyHistoriqueNymphomanie
Format : 168*240 48 pages Référence : C00300

Synopsis


 

Au Moyen-Âge, Bernadette vaque à ses activités dans une ferme. Elle est constamment accompagnée d’un démon miniature, Astaroth, qui lui montre toutes les occasions de s’envoyer en l’air.

 

Bernadette-Astaroth-ext1     Bernadette-Astaroth-ext7

 

Et ce petit démon ne se lasse jamais d’exciter la belle femme aux formes généreuses. Alors qu’elle est punie, les bras tendus l’entravant très fortement dans ses gestes, Bernadette, excitée à mort par les propos pervers de la créature, cherche un moyen de jouir. Le manche d’un rouleau à pâtisserie n’est pas suffisant, mais la queue bien rude de son demi-frère devrait l’aider. C’est ainsi qu’elle est surprise par des voisins…

 

Bernadette-Astaroth-ext2      Bernadette-Astaroth-ext3

 

En ville, ce n’est guère mieux. De passage devant une échoppe de légumes, Astaroth glisse à l’oreille de Bernadette que le concombre lui ferait du bien. Sans le réaliser, voici qu’elle l’a en main et est accusée de vol. Placée au piloris, elle est la victime de toutes les risées et de tous les sévices, les passants en profitant pour abuser de chacun de ses orifices et jouir sur elle.

 

Bernadette-Astaroth-ext4     Bernadette-Astaroth-ext6

 

Recueillie par le curé, celui-ci reconnait l’acte du malin et veut aider la belle délurée. Les saints sacrements seront-ils à la hauteur contre la perversité du démon Astaroth ? Bernadette est-elle véritablement une victime ?

 

Bernadette-Astaroth-ext5           Astaroth-28

Coup de maître pour Coax, auteur ayant officié dans le magazine de Bandes Dessinées Erotiques espagnol, et son scénariste Ensis, Bernadette et Astaroth est une réussite. Excitant et léger, le récit voit poindre une dose de suspense et l’histoire se révélera peut-être plus tourmentée qu’elle n’y parait ! Après tout, quand le malin s’en mêle, il y a toujours une fin plus ambitieuse !

 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *